Handicap :  des progrès, mais la route est encore longue, constate une étude Malakoff Médéric

« La révolution de l’inclusion est en marche, mais il reste beaucoup à faire pour les entreprises afin qu’elles portent pleinement leur engagement handicap ». C’est la conclusion de l’étude que la Fondation Malakoff Médéric Handicap et OpinionWay  consacrent au maintien dans l’emploi des salariés en situation de handicap. Cette 7e édition s’intéresse aux tendances en matière d’emploi et de perception du handicap et aux actions conduites par les grandes entreprises et les PME.

 

En 2019, apprend-on dans les résultats publiés ce 18 novembre, la moitié des entreprises qui emploient 10 salariés ou plus déclarent employer ou avoir employé au moins un salarié handicapé. Dans le même temps, 5 % des employeurs interrogés dans le cadre l’enquête ont été confrontés à l’entrée en invalidité de l’un de leurs collaborateurs au cours de 12 derniers mois. Parmi ceux-là, 57 % sont à soutenir sans condition un salarié devenu inapte.

 

Le contraste est frappant entre les grands groupes qui ont fait du handicap un enjeu politique et éthique, et les PME qui se sentent démunies. Manque d’information, méconnaissance des dispositifs, absence de ressources RH dédiées, moyens financiers insuffisants en vue d’aménager des postes ou pour mettre en place un plan de sensibilisation.

 

Résultat : seuls 35 % des entreprises ont pris des initiatives de prévention centrées sur la personne handicapée. Et 13 % seulement ont engagé des actions auprès de l’équipe dans laquelle travaille une personne handicapée.

 

Par ailleurs, 39 % des entreprises sondées citent le manque de connaissance sur le handicap comme principal frein au maintien dans l’emploi des personnes handicapées. 77 % des dirigeants travaillent avec la médecine du travail et ne connaissent pas toujours les organismes spécialisés. Ils sont 60 % à souhaiter une diminution du nombre d’intervenants pour une meilleure efficacité et lisibilité. Et 79 % déclarent qu’un accompagnement financier les aiderait à maintenir dans l’emploi des personnes handicapées et mettre en place des actions de prévention.