Hôtel de Crillon recrute 200 personnes en vue de sa réouverture cet été

Ne dites plus « le Crillon », mais Hôtel de Crillon, A Rosewood Hotel. L’emblématique palace parisien tient à cette marque. Il va rouvrir ses portes cet été, avec un effectif de 400 personnes. La moitié des postes reste à pourvoir. Ils concernent l’hébergement (vendeurs, majordomes, réceptionnistes, fleuristes, couturiers, etc.) ; la restauration (cuisiniers, pâtissiers, commis, barmen, etc.) ; et les activités de structure qui incluent des contrôleurs de gestion, des économes, des techniciens de maintenance, des économes de manutention.

 

Le fermeture de l’hôtel en 2014 pour deux ans de travaux avait donné lieu à une empoignade entre la direction et les syndicats, en particulier la CGT. Le conflit portait sur les conditions de licenciement ou de maintien dans l’emploi des 360 employées en poste en 2014. Finalement, les parties avaient trouvé un accord. Le salarié pouvait opter pour un départ. Dans ce cas, il avait droit à deux mois de salaire par année d’ancienneté. Il pouvait aussi choisir de rester jusqu’à la réouverture. Dans ce cas, il devait bénéficier de la quasi-totalité de sa rémunération pendant toute la durée de la rénovation, avec la possibilité d’être détaché dans d’autres hôtels, en empochant un bonus de 30 %.

 

L’entreprise, propriété d’un prince saoudien, a donc augmenté les effectifs. Elle organise deux journées de recrutement début mars pour trouver les 200 candidats idoines. « Nous recrutons des personnes qui partagent nos valeurs, l’âme et le cœur de notre philosophie », explique le directeur général, Marc Raffray.