HR Consultancy Partners, nouvel entrant à l’assaut du conseil RH, un marché encombré

Le groupe Randstad France choisit un homme du sérail pour diriger la toute nouvelle filiale, HR Consultancy Partners (120 consultants) qui regroupe les activités de conseil RH du groupe. Michaël Hoffmann-Hervé, nommé président de la société de conseil lancée il y a quelques jours, était, depuis 2011, DG délégué en charge des ressources humaines.

 

 

Ce psychologue de formation, ex-professeur affilié au département stratégie, hommes et organisation de l’ESCP, a toujours effectué des allers-retours entre RH en entreprise et consulting. Il a débuté en comme consultant en recrutement chez Info plan Ernoult Search, avant de devenir DRH chez ICI Chemical, Valentine-Corona, Jouveinal-Parke-Davis, et Euler Sfac. Il a ensiote fondé M2H Consult, spécialisé en RH et coaching.  Cette fois, c’est un big challenge qui l’attend, à la tête d’un nouvel entrant dans un marché encombré, dans un contexte économique morose. Même en étant porté par la notoriété de la maison mère.

 

Le groupe Randstad France dit vouloir proposer «  une approche innovante fondée sur l’intégration dans une seule et même entité de l’ensemble des prestations RH ». Cela ira de l’executive search et l’évaluation des compétences (assessment) jusqu’à la gestion des mobilités (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, plans de départs volontaires, etc.). En passant par la formation, voire le management de la santé et la sécurité au travail.

 

« A travers ses anciennes filiales VAR, Randstad Executive, Randstad Consultancy, Randstad Academy et Capsecur conseil, le groupe Randstad France disposait d’une large palette de compétences dans les métiers du conseil en ressources humaines. En créant HR Consultancy Partners, le groupe franchit une nouvelle étape dans sa diversification en renforçant la cohérence de son offre en matière de conseil RH. Cette nouvelle page de l’histoire du groupe est une chance à l’heure où les modèles traditionnels de gestion des ressources humaines sont à réinventer », commente Mickaël Hoffmann-Hervé