Index égalité : la transparence s’impose aussi aux entreprises de plus de 250 personnes

Après les entreprises de plus de 1 000 salariés , c’est au tour de celles employant plus de 250 personnes de faire preuve de transparence en matière d’égalité professionnelle. À l’issue de la campagne 2021 de l’index d’égalité qui permet de mesurer les écarts de rémunération entre les sexes et de mettre en évidence les points de progression, leurs résultats seront également publiés sur le site du ministère Travail.

 

Selon le ministère, cette année, près de 97 % des grands groupes remplissent leurs obligations et 4 % ont obtenu une note inférieure à 75 sur 100 -seuil d’alerte-. Contre 19 % en 2019. Lorsque des disparités salariales sont constatées, des mesures de correction doivent être prises faute de quoi les entreprises se voient sanctionner par une amende.

 

Par ailleurs, la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, Elisabeth Borne (photo)  avait annoncé qu’une concertation serait prochainement engagée avec les partenaires sociaux pour compléter l’index par un indicateur supplémentaire évaluant la part des femmes parmi les cadres dirigeants. Jusqu’ici 37 % des entreprises comptent encore de deux femmes parmi les dix plus hautes rémunérations.