Insertion des personnes en situation de handicap : l’assurance vieillesse fera encore un effort

La Caisse nationale d’assurance vieillesse des travailleurs salariés (CNAVTS) qui dépasse déjà le seuil légal d’insertion, signe une nouvelle convention triennale avec le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP ). Elle compte améliorer son score dans ce domaine.

La nouvelle convention, signée le 1er mars, court jusqu’en 2019. Elle représente un financement triennal de 4056 00 € du FIPHFP qui abonderont 385 000 € de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav ). Une attention particulière est portée, dans cette convention, sur la participation et à la représentation des syndicats et des sites franciliens et régionaux. Le projet a été préalablement validé à l’unanimité par les 7 CHSCT en juillet 2016.

 

La Cnav a engagé depuis plusieurs années des initiatives pour accompagner l’insertion et de maintien dans l’emploi ses salariés en situation de handicap. L’établissement public qui emploie plus de 3500 agents exerçant 140 métiers (gestionnaire retraite, téléconseiller, comptable, expert, etc) a signé une première convention avec la FIPHFP en 2012. Grâce à ce partenariat de trois ans, le taux d’emploi légal de cette catégorie de personnel a atteint 7,34% en 2015 au lieu de 4,59% .

 

Mieux, l’objectif de recrutements a été dépassé avec 43 embauches en quatre ans (hors stagiaires), au lieu des 30 embauches prévues sur 3 ans. Dans la foulée, une politique handicap pérenne a été mise en place. Une référente ad hoc, également chargée de la RSE , a été nommée et une mission handicap travaillant au quotidien en lien avec les directions, les encadrants, les agents et les médecins du travail, instituée.