Jeux olympiques : une charte sociale pour Paris 2024

Le comité de candidature Paris 2024 a signé ce 20 mars avec les confédérations CGT, CFDT, CFTC, FO et CFE-CGC une charte sociale qui vise l’exemplarité des Jeux en phase d’organisation.

La charte sociale comprend 16 engagements impliquant le comité d’organisation, les entreprises et collectivités publiques mobilisées. Cela concerne la mise en place d’une gouvernance et d’un pilotage qui assurent l’exemplarité sociale. Le texte implique aussi la qualité de l’emploi et des conditions de travail, de même que le développement des compétences et la sécurisation des parcours professionnels des salariés et des bénévoles engagés dans l’événement. Enfin, la charte prévoit de faire du sport un moteur d’un développement social et solidaire.

 

« A l’universalité des Jeux olympiques et paralympiques doit s’ajouter l’universalité des droits sociaux pour les travailleurs ». De son côté, Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT espère que « les Jeux seront une opportunité pour investir dans des territoires parfois délaissés, de développer l’emploi et de créer de nouvelles infrastructures ». Pour son homologue de FO, Jean-Claude Mailly, : « L’essentiel, c’est de s’engager afin que les Jeux olympiques et paralympiques soient socialement respectueux du droit du travail, des conventions collectives et du principe qui indique qu’à travail égal, salaire égal sur toute la chaîne d’approvisionnement ».

 

Ces engagements seront mis en application une fois que la décision du Comité international olympique (CIO) sera connue le 13 septembre 2017, et leur impact sera évalué.