Korian  se veut acteur de développement durable, local

Le roi des Ehpad signe la première charte d’engagement RSE pour ses chantiers de rénovation avec 12 entreprises de travaux.

La signature de cette charte a eu lieu au sein de l’établissement de Changé (72). Le groupe indique que sa démarche « a pour objectif de renforcer les actions mises en place avec ses fournisseurs, en privilégiant les achats locaux et vertueux en matière d’impact environnemental et sociétal », sachant que 83 % des dépenses profitent à fournisseurs basés en France.

 

Parmi les entreprises de travaux concernées, on trouve aussi bien des PME que des  grands groupes. Cela va de Ates,  à Eiffage Construction, en passant par Espace 4, Geria Contract, L2A, etc. Elles s’engagent toutes à adopter des pratiques respectueuses de l’environnement et des politiques inclusives en matière d’emploi.  Les fournisseurs référencées, voient leurs pratiques RSE évaluées par la plateforme Ecovadis. Elles devront atteindre la note exigeante de 55%. L’un des engagements portent sur le recyclage du mobilier. Les fabricants s’engagent à utiliser exclusivement des emballages recyclés et recyclables. Un autre oblige à donner la seconde vie des matériaux, un troisième concerne l’insertion. Sur ce point, 10% du montant global du marché global de chaque chantier devraient être réalisés par une entreprise ou un organisme d’insertion professionnelle. En outre, les prestataires s’engagent à respecter les produits et fournisseurs sélectionnés par Korian pour leurs performances et leur appartenance au tissu économique local. Pour couronner le tout, le tri sélectif des déchets de chantier est obligatoire.

 

En 2021, 1 million d’euros de marché de travaux en direct ou par la sous-traitance devrait être attribué à des entreprises d’insertion. Par ailleurs, près de 45 tonnes de mobilier seront récupérées.