La CFDT Cadres s’essaie au marketing opérationnel

En Ile de France, la CFDT Cadres et plusieurs autres structures cédétistes dont les syndicats chimie-énergie, banques et assurance, Betor-Pub, entament ce 15 janvier une « campagne de proximité » pour recruter de futurs adhérents. Cible privilégiée : les jeunes diplômés, les stagiaires et les alternants.

 

La CFDT Cadres drague les jeunes en Ile de France, de loin le premier vivier national de cols blancs. En guise d’appât, elle offre des conseils sur la convention de stage et sur les stages, sur le contrat de travail ou sur le contrat d’apprentissage. Des informations sur la branche professionnelle et sur l’entreprise, sur la durée de travail, les salaires, les congés et votre évolution professionnelle sont aussi proposés. De même qu’une mise en réseaux avec d’autres salariés, des conseils pour préparer un dossier logement ou de formation, etc. Pour séduire,  la CFDT  Cadres  est prête à organiser des rendez-vous individuels et collectifs avec les experts de la CFDT à proximité du lieu de travail des intéressés.

 

Ceux qui se laisseront tentés seront considérés comme pré-adhérents, avec des avantages : participation aux activités de la CFDT dans leur entreprise, abonnement au magazine de la confédération. Ils pourront même prendre part au « Working Time Festival » organisé le 1er mai prochain (5 000 jeunes attendus). Pour couronner le tout, ils accèderont aux Afterworks qui a lieu tous les deux mois à La Défense

 

Tout cela sans même prendre sa carte. Cette « période de découverte » peut durer jusqu’à six mois. Les prospects pourront alors décider de rejoindre les rangs du mouvement s’ils s’estiment satisfaits.