La CFE-CGC Métallurgie appelle les patrons de l’industrie à faire acte de solidarité envers les jeunes

À peine élu, le nouveau président de l’UIMM a un sujet épineux à traiter : celui de l’emploi des jeunes. Il vient de recevoir un courrier appuyé de la CFE-CGC. Le syndicat des ingénieurs, cadres et agents de maîtrise de la métallurgie demande à Éric Trappier, par ailleurs patron de Dassault Aviation, de lancer un appel à « la mobilisation pour garantir l’avenir des jeunes et l’efficacité de la formation ».

 

Le syndicat attend des industriels « un effort supplémentaire pour relancer le processus d’accueil des stagiaires et ainsi aider à la réussite de cette année scolaire ». Malmenés par des cycles d’études perturbés, les confinements à répétition, les problèmes logistiques (logement, nourriture, petits jobs leur permettant de financer leurs études…), les incertitudes pour les concours et examens à venir, nombre de jeunes se voient dans l’impossibilité de trouver leurs stages, nécessaires à la poursuite de leurs études ou l’obtention du diplôme, plaide la fédération.  Elle conjure les employeurs « d’ouvrir leurs entreprises ou d’adapter leur processus interne pour faire face à la situation, en dépit du renforcement du télétravail et du flou sur la reprise ».