La CG Scop et France active vont aider les jeunes porteurs de projets coopératifs

Ce 2 juillet, à l’occasion de sa convention nationale, la Confédération générale des Scop signe avec France active, une convention  visant à soutenir le développement des sociétés coopératives. Cette volonté commune passera par les sociétés financières respectives, Socoden et SIFA.

L’objectif est de répondre aux besoins de financement et d’accompagnement des sociétés coopératives et participatives. Qu’il s’agisse de créations,de reprises ou de transmissions d’entreprises par les salariés, de développement, ou encore de transformation d’associations en structures entrepreneuriales.

 

Les deux réseaux souhaitent également créer des outils de financement répondant aux besoins encore non couverts. Il s’agit par exemple d’appuyer l’émergence de nouvelles entreprises sous le statut méconnu de Scop ou de Scic, notamment celles portées par de jeunes entrepreneurs. France active a une riche expérience en matière de financement de projets. Rien qu’en 2014, elle a permis la création ou la consolidation de près de 33 000 emplois, en s’engageant aux côtés de près de 7 000 porteurs de projet pour lesquels il mobilise plus de 236 M€. Mais la part des coopératives reste minime. L’année dernière, ses financements à ce type de société étaient d’environ 3,3 M€

 

La CG Scop et France Active avaient déjà conclu en 2004 un premier partenariat, renouvelé en 2011. Ce nouvel accord est le troisième du genre.