La CGT commerce appelle à la grève « pour  sauver des vies »

Les grandes surfaces alimentaires seront-elles ouvertes le 8 avril et les jours suivants ? Pas si les salariés suivent le mot d’ordre de la Fédération CGT Commerce et Services. Elle les appelle à cesser le travail « jusqu’à l’obtention de mesures suffisantes pour assurer une réelle sécurité » au travail.

 

 La CGT veut se faire entendre des entreprises de la grande distribution, de la sécurité privée et aéroportuaire, de la logistique, des services après-vente, des services à la personne (bref, des secteurs qu’elle couvre). Parmi ces employeurs, un bon nombre « ne respecte pas les règles sanitaires ». Les précédentes alertes du syndicat étant restées sans effet, il fait monter la pression.

 

L’organisation martèle que les employeurs incriminés mettent en danger la sécurité de leurs employés et celle du public avec lequel ils sont en contact. « Des enseignes de la grande distribution contestent le droit de retrait exercé par les salariés. Dans d’autres entreprises, ce sont des menaces et pressions qu’ils subissent dès lors qu’ils revendiquent des mesures concrètes pour leur sécurité. Tout l’arsenal de répression est mis en œuvre : intimidation, discrimination », affirme la CGT, soulignant le nombre élevé de travailleurs contaminés dans les activités concernées. Son initiative reste toutefois isolée, les autres syndicats se tiennent à l’écart.