La CGT met en garde contre le retour de l’apprentissage à 14 ans

Certains présidents de conseils régionaux réclament au gouvernement le retour de l’apprentissage à 14 ans, en particulier dans l’hôtellerie, la restauration, les métiers liés à l’aide à la personne. Une mesure que le candidat Hollande avait qualifiée en 2012 de « vieille thèse de la droite ». Vincent Peillon, alors ministre de l’Éducation, avait fait voter la suppression de l’apprentissage «junior » à 14 ans.

 

La requête des exécutifs régionaux n’ayant pas rencontré l’opposition de Matignon, pas plus que son assentiment, la CGT prévient : « ces demandes vont à l’encontre des besoins des jeunes et de leurs familles. Elles sont inefficaces économiquement et injustes socialement. Nous devons, au contraire, agir pour développer les qualifications de toute la jeunesse et répondre aux enjeux nouveaux posés par les mutations technologiques, énergétiques, numériques et environnementales ».

 

Pour la confédération, le gouvernement devrait « se garder d’orienter précocement des enfants ou de mettre dans des voies de garages territorialisés les personnes privés d’emploi. ».