La pandémie de covid-19 incite un senior actif sur deux à repenser sa future retraite

L’Assurance retraite et l’Agirc-Arrco publient les résultats d’une enquête confiée OpinionWay sur le rapport des quinquas à leur future retraite. Résultat : la crise sanitaire incite la moitié des 2 000 actifs âgés de 50 à 62 ans interrogés, se situant à plus ou moins dix ans du départ à la retraite à réfléchir davantage à l’après-carrière.

Incontournable ou presque : la crise sanitaire amène à réfléchir à sa future retraite. Près de 71 % des actifs seniors déclarent s’être posé des questions sur les conséquences possibles de la pandémie sur leur pension. Avant d’en arriver là, le contexte de crise a fait évoluer la situation professionnelle d’un peu plus d’un quart des actifs concernés : activité partielle ou par une baisse de rémunération.

 

Toutes ces situations les ont conduits à se projeter dans la suite de leur carrière, à anticiper la préparation de leur retraite ou à l’appréhender différemment. La moitié d’entre eux (51 %) estiment que le contexte de crise pourrait les inciter à revoir leur rapport à la retraite. Un tiers (33 %) disent avoir déjà commencé à y réfléchir. La proportion monte à 54 % chez les artisans, commerçants, chef d’entreprise, plus impactés que d’autres catégories par une baisse de revenus.

 

Dans ce contexte, le montant de la pension est la première source d’interrogation avant le nombre d’années qu’il reste à travailler pour avoir une retraite suffisante. Ils sont 77 % à des conseils et services personnalisés. Principalement pour savoir ce à quoi ils auront droit et pour être accompagnés dans leurs réflexions et choix futurs, et notamment sur les possibilités et aménagements de fin de carrière. Ils sont plus nombreux encore (80 %) à requérir un accompagnement personnalisé pour faire le point sur les démarches administratives à effectuer.

 

Les femmes, parfois confrontées à un parcours professionnel moins linéaire, sont plus intéressées par des conseils personnalisés sur les dispositifs de prolongation d’activité (surcote, majorations ou cumul emploi-retraite) que les hommes (74 % contre 66 %). Dans ce cadre, les caisses de retraite restent les premières sources d’information. Les Rendez-vous de la retraite qui ont lieu jusqu’au 17 octobre permettront au public d’obtenir une information personnalisée, gratuite et experte. En raison du contexte sanitaire, cette opération est prévue en présentiel et en distanciel.

Plus d’infos : https://www.rdv-retraite.fr/