La fédération CGT du commerce et des services porte plainte contre la ministre du Travail

Nouvelle escalade dans la tension entre la ministre du Travail, et les syndicats. Cette fois, la Fédération CGT commerce et Services porte plainte contre Muriel Pénicaud, pour inaction face à la dégradation des conditions de travail, en lien avec les plans sociaux. « Des salariés mettent fin à leur vie sur leur lieu de travail, à cause de leurs conditions de travail », estime l’organisation. Elle cite le cas d’un salarié de Monoprix Le Raincy (93) et la tentative de suicide d’un salarié de l’entrepôt Lidl de Rousset (13).

 

« À la suite de l’émission Cash Investigation du 26 septembre 2017 (France3), qui a révélé les conditions de travail lamentables de la société Lidl, la ministre du Travail ne pouvait ignorer la détresse et la souffrance des salariés des secteurs du commerce et des services », affirme la CGT.

 

Pour la fédération, ces faits commis dans le cadre des fonctions ministérielles peuvent « recevoir la qualification pénale de non-assistance à personne en danger devant la Cour de justice de la République ».