La fin d’un mythe : Gerbe de nouveau en redressement judiciaire

La maison Gerbe, spécialisée dans la fabrication de collants est de nouveau dans la rtourmentel. La mythique société basée à Saint-Vallier (71), a été placée en redressement judiciaire le 14 avril par le tribunal de commerce de Chalon-sur-Saône. Lequel fixe la date butoir du 14 mai pour trouver un repreneur .L’incertitude recommence pour la cinquantaine de salariés de cette entreprise créée en 1904 par Stéphane Gerbe sur les briques d’une simple mercerie.-bonneterie.

 

L’entreprise a eu son heure de gloire dans les années 80. Elle employait jusqu’à 800 salariés permanents et revendiquait le titre de leader de son créneau. La chute fut brutale. Mise en redressement judiciaire en 2014 avec un plan de continuation puis de nouveau en juillet 2015, le canard boiteux a été repris par le groupe hôtelier chinois Chongqing Tianci Hot-Spring, l’entreprise est victime de la crise sanitaire qui affecte son actionnaire. Celui-ci vient de jeter l’éponge. Le personnel voudrait croire à une possible renaissance.