La France au 12e rang européen dans le classement des salaires de Gras Savoye Willis Towers Watson

Gras Savoye Willis Towers Watson publie ce 17 avril son panorama mondial des rémunérations en 2018, baptisé Global 50 Remuneration Planning Report 2018 . Il détaille les conditions d’emploi et les pratiques salariales à l’œuvre dans 60 pays et pour 50 postes, en tenant compte du contexte socio-économique. A ce hit-parade, La France se classe au douzième rang européen.

Sur les vingt et un pays européens décrits dans le rapport de Willis Towers Watson, la France se place dans la moyenne, à la fois concernant le salaire moyen et le pouvoir d’achat. Elle occupe la 12e place du classement. Le salaire moyen s’établit à 34 486 €, juste avant le Royaume-Uni (30 131 €), mais derrière l’Irlande où la moyenne atteint 35 722 €. Les pays d’Europe bénéficiant du meilleur salaire moyen étant, dans l’ordre, la Suisse, le Luxembourg et le Danemark.

 

Concernant la paie des fonctions managériales, la situation est sensiblement la même concernant les salaires puisque l’Hexagone se place à la 11e place du classement. Les managers français touchent en moyenne 77 254 euros, entre les Finlandais (72 373 euros) et les Britanniques (79 701 euros). En revanche, la situation est meilleure concernant leur pouvoir d’achat : il s’établit en France à 55 477 euros pour les managers, soit à la 7e place du classement, juste avant l’Espagne (54 518 euros) et juste après le Royaume-Uni (57 832 euros).

 

 

Toutefois, Willis Towers Watson note des disparités entre les vingt et un pays européens concernés, en matière de politiques salariales et de protection de l’emploi. Ludovic Wolff, directeur de l’activité rémunération (photo)  souligne : « En France, l’environnement est complexe en raison de la multiplicité des dispositifs : intéressement, participation, abondement, PERCO, article 83, etc.».