La France reste championne des dépenses sociales

Ce n’est pas nouveau, mais cela se confirme.  Une étude de l’OCDE publiée ce 23 janvier classe la France en première place pour les dépenses publiques, en pourcentage de la richesse nationale produite.   Environ 32 % du PIB y sont consacrés.  L’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, la Finlande et l’Italie et la Suède consacrent aussi plus d’un quart de leur revenu national au social. Au plus fort de la crise financière, en 2008, tous les pays de l’OCDE ont eu tendance à recourir à la ressource publique pour protéger leur population.  Depuis 2009, un reflux s’est amorcé, les reculs les plus significatifs ont été enregistrés en Irlande et en Hongrie. Mais on reste encore au-dessus de la barre de 20 %, en moyenne dans la zone.  

 

La retraite et la santé restent les principaux postes de dépenses dans les différents pays, tandis que l’aide aux actifs diminue. L’étude de l’OCDE souligne par ailleurs l’impact de la fiscalité selon que les subsides alloués sont directement ou indirectement taxés, passe ou non par des systèmes d’exonération.