La mobilité des fonctionnaires sera facilitée

Les fonctionnaires pourront naviguer entre les services de l’État, l’administration territoriale et la fonction publique hospitalière, selon les opportunités qu’ils pourront saisir. La ministre de tutelle, Annick Girardin (photo) , a présent en conseil des ministres le 12 avril, une ordonnance « portant diverses mesures relatives à la mobilité dans la fonction publique ». Ce texte vise à lever les freins à la mobilité des fonctionnaires  au sein de et entre les trois versants de la fonction publique. Il prévoit que les corps et cadres d’emplois relevant de la même catégorie, au sein de la même filière professionnelle, et appartenant à au moins deux fonctions publiques, pourront être régis par des dispositions communes. Une manière de reconnaître la culture professionnelle.

 

L’ordonnance renforce l’obligation de publier un portail d’information commun aux trois versants,  tous les postes vacants ou susceptibles de l’être. Y compris ceux relevant des collectivités territoriales. En outre, les comptes épargne temps seront transférables d’un versant à l’autre. Jusqu’ici les transferts n’étaient possibles qu’au sein d’une même fonction publique.  Les agents détachés ne seront plus pénalisés en termes d’avancement. Last but not least, le texte proroge jusqu’en décembre 2020 le dispositif d’accès à l’emploi titulaire ouvert aux  contractuels en poste dans des établissements publics.