La Mutualité française s’oppose au projet de labellisation des contrats seniors

Le bureau de la Mutualité française dit niet  à la labellisation des contrats destinés aux personnes de plus de 65 ans, dont les contours sont précisés par un projet de décret.

La labellisation prévoit trois paniers de soins, dotés d’un niveau de garanties et de prix étroitement encadré. Pour Thierry Beaudet,  président de la Mutualité française, « Ces labels sont déconnectés des besoins des assurés ». Ils ne sont tout simplement « pas  viables économiquement ».

 

Par ailleurs, les paniers ne comportent aucun des services que les seniors plébiscitent dans le cadre de leur couverture santé (aide aux aidants, préparation à la retraite, action sociale…). À l’inverse, ils prévoient de couvrir l’orthodontie dont les seniors n’ont pas besoin, mais pas l’implantologie à laquelle ils ont bien recours, estime la fédération.

 

 « Avec ces labels, notre système de protection sociale s’inscrit encore un peu plus dans une approche de segmentation catégorielle qui trouve aujourd’hui ses limites, les personnes étant protégées en fonction de leur statut (salarié, indépendant, senior…) alors même que les parcours de vie sont de moins en moins linéaires. Cette évolution va à rebours des objectifs d’universalité, de cohérence et de mutualisation », conclut le communiqué de la Mutualité française qui demande aux pouvoirs publics de renoncer à ce projet.