La parcimonie salariale de Compass irrite la CGC

Chez Compass, tous les clignotants sont au vert. Le cours de l’action est en hausse, tout comme chiffre d’affaires ( +4.1%) et les résultats nets (+5.4%). Ce n’est près de s’arrêter, les prévisions à moyen terme restent excellentes. Et pour améliorer l’ordinaire, le groupe britannique, numéro un mondial de la restauration collective, empoche pour 2014, environ  6 M€ d’aide publique de plus que l’année dernière. Soit au total 30M€, dont 16M€ au titre du CICE et 14 autres en vertu des allégements Fillon.

 

Pourtant, les 15 000 salariés français ne partagent pas l’euphorie des actionnaires. Ils viennent d’apprendre que pour 2015, ils auront droit à une royale augmentation de 0,6%. Ce qui se traduira par un accroissement de masse salariale, de seulement 2M€.

 

La CFE-CGC a fait l’addition des aides publiques cumulées : allégements Fillon, CICE, remises sur achat entre autres. « Le montant de ces profits légaux est proche de l’évasion fiscale et représente une manne de dizaines de millions d’euros, en constante évolution » croit savoir le représentant du syndicat.