La prime proportionnelle de Sanofi  déclenche la colère de la CFDT

Le groupe pharmaceutique a voulu innover en « exportant » la prime exceptionnelle Covid, étendue à toutes les entités dans le monde. Le peule, proportionnel à la rémunération représentera 15 % du salaire de base. Il s’appliquera à partir du mois d’avril et pourrait être reconduit si la crise sanitaire perdure. Pas de problème sur le principe d’une gratification en faveur du personnel resté à pied d’œuvre pour produire les médicaments indispensables, confinement ou pas.

En revanche, la CFDT ne digère pas la proportionnalité : « Est-ce que la valeur d’une vie dépend du salaire que l’on gagne ? » gronde la coordonnatrice CFDT de Sanofi, Florence Faure. Elle réclame l’ouverture d’une négociation en vue de fixer une prime identique pour tous.