La qualité de vie au travail passe aussi par des équipements fonctionnels

L’ordinateur de bureau rame, l’imprimante toussote, il faut fréquemment donner des coups de pied dans la photocopieuse pour la faire fonctionner. En déplacement, vous transportez une rossinante en guise de PC portable, votre téléphone de fonction est une antiquité que vous n’osez même pas montrer en public. Ces petites misères sont (aussi) de nature à ruiner la qualité de vie au travail. Les cost killers qui sévissent un peu partout feignent de l’ignorer. Ils croient faire des économies, ils brident la productivité et minent l’engagement des collaborateurs.L’étude réalisée par Sharp auprès de 6 000 professionnels dans toute l’Europe le confirme. Elle révèle qu’une majorité de Français décrivent leur environnement de travail comme « peu inspirant ». Parmi les termes employés pour qualifier leur bureau, on retrouve des adjectifs aussi peu flatteurs que « sombres », « oppressant » voire « toxique ». Seuls 25 % des professionnels qualifient leur environnement de travail de « motivant ».

 

Parmi les raisons avancées pour expliquer cette perception négative, près d’une personne interrogée sur quatre (23 %) invoque les méthodes et les outils de travail dépassés, sources de frustration. Plus de la moitié des répondants (52 %) considèrent que la technologie, au sein de leur environnement de travail, est « restrictive » et constitue un obstacle à leur créativité. Les salariés français estiment qu’ils sont frustrés au moins trois fois par jour, face à des technologies qui ne répondent pas à leurs besoins, voire à des outils défectueux. À tel point que certains préfèrent utiliser leurs propres moyens (ordinateur portable, smartphone, tablette, etc.).

 

Les collaborateurs de la génération Y nés après 1982 qui n’ont aucune expérience de la vie professionnelle avant Google, sont les premiers à dire qu’ils seraient bien plus motivés pour travailler si leur entreprise mettait à leur disposition des technologies plus récentes — c’est le cas de 43 % d’entre eux. « Faire en sorte que les collaborateurs soient motivés et épanouis au sein de leur environnement professionnel est indispensable afin de donner le meilleur de soi, explique Nathalie Chamblain, directrice marketing de Sharp Business Systems France et Europe du sud. Mais il est vrai que Sharp, fournisseur d’équipements et de solutions, n’est pas tout à fait désintéressé.