La réforme de la formation professionnelle commence à porter ses fruits

Les effets attendus de la loi de mars 2014 se concrétisent, si l’on croit l’édition 2016 du Baromètre Cegos publié aujourd’hui.

 

Un an après l’entrée en vigueur du compte personnel de formation (CPF), les effets escomptés de la réforme se confirmer, disent les DRH et responsables de formation interrogés par Cegos. C’est net en ce qui concerne la formation interne.  60 % d’entre eux notent son développement et y voient « très certainement » une conséquence de la réforme.  % estiment également que cette réforme fait progresser le recours à l’apprentissage informel.

 

Comme les salariés eux-mêmes, les entreprises s’approprient le compte personnel de formation (CPF). Du côté des salariés , 34 % estiment que le dispositif les aidera à améliorer leurs qualifications professionnelles.   62 % jugent que la réforme a simplifié le mécanisme. 58 % trouvent que le texte est globalement positif. Du point de vue de l’employeur, 38 % des DRH et responsables de formation voient le CPF comme un levier pour la professionnalisation et la qualification des salariés. Les structures concernées ont d’ailleurs mis à disposition de leur personnel des moyens pour les aider à mobiliser les dispositifs issus de la réforme. Résultat : plus des deux tiers de ceux qui ont complété un dossier éligible constatent que leur entreprise a complété la prise en charge des frais d’inscription et de transport.