La société Gibag condamnée pour harcèlement moral

Le tribunal correctionnel de Bobigny (93)vient de déclarer la société Gibag, société d’assistance de manutention des compagnies aériennes à l’aéroport de Roissy, filiale du groupe 3S, coupable de harcèlement moral, révèle la CGT. Le syndicat invoque des dégradations « des conditions de travail pouvant porter atteinte aux droits, à la dignité, à la santé ou à l’avenir professionnel d’autrui ».

La plainte émane d’une salariée qui dit avoir subi des diverses pressions d’avril 2008 à mai 2011.

 

Il est reproché à ses managers de « l’avoir isolée au sein de l’entreprise, en la privant délibérément de tâches à accomplir et en s’abstenant de remédier à la dégradation de ses conditions de travail ».

 

Ce jugement est une très bonne nouvelle pour les salariés car les condamnations pour harcèlement moral sont très rare, commente la CGT qui l’épaule.
L’employeur écope d’une amende de 15 000 €. Il devra aussi verser à la plaignante une somme de 12 000€ en réparation du préjudice qu’elle a subi et 3 000€ supplémentaires pour couvrir les frais engagés.