La surcote des postes liés au numérique est un mythe

Pour la deuxième année consécutive, le cabinet de conseil en management Hay Group, et l’association de l’économie numérique ACSEL dévoilent les résultats de leur étude sur les rémunérations des métiers du digital, menée auprès de 173 entreprises et 2880 professionnels de ces fonctions.

Oubliez les clichés, les informaticiens ne sont pas les chouchous des entreprises. Pour un même niveau de responsabilité, les professionnels du numérique empochent une rémunération fixe inférieure de 7%à la moyenne des autres métiers. Ils ne sont pas près de rattraper le gap : les augmentations des métiers du digital se calent sur celles du marché général. Elles seront de 2% cette année. Seule consolation, à niveau de poste équivalent, les spécialistes du digital sont 5 à 6 ans plus jeunes que les salariés des autres métiers. Ils accèdent donc plus tôt à des postes à responsabilité. Et la parité est mieux représentée dans leurs rangs. ( 43% de femmes et 57% d’hommes). Toutefois, les femmes sont plus nombreuses dans les postes du e-marketing que dans les postes techniques occupés majoritairement par les hommes. Parmi les autres postes les plus féminisées, l’étude cite ceux de chef de projet, de chef de produit ou de responsable Web.