L’Anact, conseiller spécial de l’Etat-employeur pour la qualité de vie au travail

L’Anact aidera l’État employeur à améliorer les conditions de travail et qualité de vie au travail au sein du secteur public. Une convention de partenariat a été signée ce 6 juillet par le patron de la Direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP) et le DG de l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact).

Devant un impressionnant parterre de DRH des différents ministères, Thierry Le Goff (DGAFP) et Hervé Lanouzière (Anact), ont signé une convention-cadre de trois ans. Elle vise à « mutualiser les connaissances et les pratiques dans le champ des conditions de travail, de la prévention des risques psychosociaux et de la qualité de vie au travail (QVT) au sein de la fonction publique ». L’ANACT appuiera la DGAFP dans ses démarches. Elle pourra être sollicitée par la DGAFP, pour la conseiller et pour l’aider à diffuser de bonnes pratiques.

 

Un volet du partenariat a trait à la formation. Des modules de sensibilisation à la formation pour le développement d’une démarche QVT  et un guide méthodologique pour la réalisation et l’évaluation seront conjointement conçus. L’accord prévoit également un bilan du déploiement de l’accord RPS dans la fonction publique