L’ancienne ministre Dominique Gillot est chargée d’une mission relative au handicap

Les ministres des Solidarités et de la Santé et du Travail viennent de confier à l’ex-sénatrice PS du Val d’Oise et ancienne ministre du gouvernement Jospin Dominique Gillot (photo), une mission visant à faciliter et à sécuriser l’emploi des travailleurs handicapés. Celle qui est aussi présidente du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH) planchera sur « des pistes d’amélioration permettant de faciliter l’embauche et le maintien en emploi des personnes en situation d’handicap ainsi que leurs aidants ».

 

« Les personnes porteuses de handicap rencontrent encore des difficultés pour suivre un parcours scolaire, accéder aux lieux publics ou encore aux biens essentiels tels que la santé, le sport, le logement, les loisirs, mais également à l’emploi », rappellent les ministres. L’objectif du gouvernement est de changer le regard de la société sur le handicap et donner aux personnes concernées l’occasion de montrer leurs talents. Pour ce faire, deux axes d’amélioration ont été identifiés.

 

En premier lieu, soutenir le retour et le maintien dans l’emploi des aidants familiaux. Reconnaître leur investissement, l’enjeu portant principalement sur l’évaluation des besoins des aidants et sur la mise en œuvre de parcours d’accès à l’emploi. En second lieu, optimiser et faciliter la chaîne d’intervention de l’ensemble des acteurs qui concourent à l’accompagnement vers et dans l’emploi des personnes en situation de handicap et guider vers l’insertion professionnelle ou la formation ceux qui en ont besoin.

 

Dominique Gillot sera épaulée par l’inspecteur de l’Igas, la DGAFP, la DGT et la Direction générale de la cohésion sociale. Les conclusions de la mission seront présentées en mars 2018. Elles nourriront un projet de loi relatif à l’apprentissage et à la formation professionnelle.