L’Apec va intégrer le portage salarial dans la panoplie de ses préconisations aux cadres

L’Association pour l’emploi des cadres (Apec) et le syndicat des Professionnels de l’emploi en portage salarial (Peps) vont travailler main dans la main pour faire connaître ce mode d’exercice professionnel aux cols blancs. Ils viennent de signer un accord dans ce sens.

C’est la conclusion d’un long cheminement pour l’Apec qui a combattu le portage salarial à ses débuts, dans les années 80. Avec la signature de cet accord, Jean-Marie Blanc, directeur des relations institutionnelles et partenariales à l’association du boulevard Brune (photo), confirme que « le partenariat que permettra de faire découvrir aux cadres le portage salarial et de répondre à leurs interrogations.». De son côté, Hubert Camus, président du Peps commente : « Ce partenariat témoigne du développement très important que connait le portage salarial en France. Ce statut permet aux indépendants de bénéficier d’une protection sociale , d’un accompagnement, de formations et d’une simplicité de mise en œuvre qui permet aux consultants de se concentrer sur leurs missions. Il s’impose progressivement comme la nouvelle forme d’emploi alternative au salariat classique. »

 

L’Association pour l’emploi des cadres présentera lors des ateliers ou des événements dédiés à cette thématique, les supports d’information réalisés par l’organisation professionnelle. En échange, le syndicat informera les consultants de l’Apec sur l’actualité et les évolutions du portage salarial. Des évènements conjoints seront également envisagés. En outre, des passerelles seront mises en place entre les deux sites internet. Enfin, les deux parties pourront collaborer à des études qualitatives ou quantitatives en prenant en compte les spécificités de leurs champs respectifs.