L’apprentissage résiste au coronavirus

Selon une évaluation de la Dares, le nombre de contrats d’apprentissage atteindrait 525 600 en 2020. Cela représente une augmentation de plus de 40 % par rapport à l’année précédente.

La part de contrats permettant de préparer une formation du supérieur s’accroît fortement, tandis que la proportion de mineurs diminue. Les secteurs d’activité les plus dynamiques se situent dans le tertiaire. Une très forte progression des entrées dans le privé, portée par le supérieur.

 

Les contrats permettant de préparer une formation de l’enseignement supérieur sont particulièrement en hausse. Ils comptaient pour un peu moins de 4 entrées sur 10 en 2018, ils en représentent près de 6 sur 10 en 2020.

 

La Dares précise que « c’est la part des contrats de niveau Bac+3 à Bac+5 qui s’accroît le plus entre 2019 et 2020.  À l’inverse, la part des niveaux équivalents au CAP se replie. Toutefois, le nombre d’embauches sur ces niveaux de formations augmente (+7 %).