L’apprentissage se redresse, dans le privé comme dans le public.

La Dares fait un état des lieux de l’apprentissage en 2015. Elle constate une reprise des recrutements.  

L’aide « TPE jeunes apprentis » mise en place par le gouvernement au profit des petites entreprises qui embauchent des jeunes en alternance a produit ses effets : les recrutements de ce genre ont augmenté de près de 9 % dans les entreprises de moins de 10 salariés. Dans l’ensemble du secteur privé, 0,6 % de contrats supplémentaires ont été signés par rapport à 2014, après deux années de baisse. La reprise des entrées concerne tous les secteurs, à l’exception de la construction, et touche plus particulièrement les formations de niveau CAP (+1,8 %). Le coup de fouet donné par l’administration a aussi favorisé les embauches. Les entrées en apprentissage dans le secteur public ont fortement augmenté (+22 %) pour s’établir à 11 200. Les embauches ont été multipliées par cinq dans les services de l’État suite aux objectifs de recrutements fixés lors de la conférence sociale de juillet 2014. 

 

Au total, en 2015, ce sont 283 500 contrats d’apprentissage qui ont été signés dans les secteurs privé et public soit une hausse de 1,3 %. Un tiers de ces nouveaux apprentis étaient sans diplôme ni titre professionnel