Le bonheur au travail, c’est simple comme merci et bravo

Le cabinet de recrutement et de conseil publie une étude sur le bonheur au travail. Elle met en évidence la relation entre émotions positives et motivation. Et pour susciter des émotions positives, il existe un ingrédient universel : la reconnaissance. Robert Half qui a interrogé un panel de 302 directeurs et managers dresse une liste des facteurs qui impacte la motivation. Cela se passe de commentaire.  

Les facteurs capables d’accroître la productivité de l’entreprise sont… :

  • L’engagement et la motivation des équipes : 54 %
  • Les bonnes compétences (collaborateurs) aux bons postes : 53 %
  • L’aptitude des collaborateurs à la créativité et à l’innovation : 38 %
  • La culture d’entreprise : 33 %
  • Des technologies de pointe : 31 %
  • Diminuer les réunions et les e-mails : 29 %
  • Un management plus horizontal : 27 %
  • Plus de transparence des objectifs et de la vision de l’entreprise : 23 %
  • Aucune de ces propositions : 4 %

 

 Les facteurs les plus susceptibles d’impacter négativement l’engagement et la motivation des équipes sont… :

  • Le manque de reconnaissance : 46 %
  • Des outils défaillants ou absents : 41 %
  • La mauvaise adéquation collaborateur et travail : 37 %
  • Une perte de confiance dans le management direct : 37 %
  • Des charges de travail trop importantes : 34 %
  • De mauvaises relations avec les collègues : 33 %
  • Le manque d’autonomie : 32 %
  • Aucune visibilité de progression de carrière : 22 %
  • Une rémunération stagnante : 17 %
  • Autre : 1 %