Le Code du travail n’est pas le premier obstacle à l’embauche

Une enquête de Robert Half auprès de 200 directeurs administratifs et financiers (DAF) de son panel devrait renforcer les arguments des syndicats et organisations qui restent opposés à la loi travail. Il en ressort nettement que le Code du travail n’est pas le premier frein à l’embauche.

 

Le spécialiste du recrutement Robert Half a demandé, en décembre 2015, aux DAF de classer différents sujets considérés comme des freins à l’embauche. Ils placent en tête des obstacles la performance de l’économie nationale et celle des entreprises .Vient ensuite le tour de vis sur les budgets alloués aux rémunérations. Le Code du travail et les lois relatives à l’emploi se classent en 4e position avec 14 %.

 

Dans le cadre de la même enquête, Robert Half a demandé aux 200 DAF du panel de juger de la difficulté de certaines réglementations. Résultat : la palme de la complexité revient au régime fiscal (86 %). Les rapports financiers arrivent au deuxième rang (82 %), avant Code du travail et les lois relatives à l’emploi (81 %).