Le gouvernement compte sur les groupements d’employeurs pour créer des jobs dans le sport et les loisirs

Le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports fait la promotion des groupements d’employeurs (GE) dans les secteurs du sport, de l’animation et des loisirs. Ce secteur connait une croissance remarquable mais certaines idées reçues demeurent et constituent des freins au déploiement des groupements d’employeurs et donc à la dé-précarisation de l’emploi » dans cette filière, explique le ministère.

La campagne vise à « corriger les idées reçues et de convaincre les associations, les clubs, les collectivités territoriales, les accueils collectifs de mineurs  de se lancer dans la mutualisation d’emplois ».

 

On estime aujourd’hui à 500 le nombre de GE « non marchands » (composés exclusivement d’associations, et de collectivités territoriales), soient 5000 emplois.