Le groupe HappyChic supprime 466 postes

La direction du groupe HappyChic qui se cache derrière les enseignes Jules, Brice et Bizzbee a annoncé ce 17 juillet lors d’un comité d’entreprise extraordinaire, son projet de « transformation de l’entreprise. »
Lequel entraîne au moins 466 suppressions d’emplois, dont 10 fermetures de magasins Bizzbee, 78 fermetures de magasins Jules et Brice ? L’entrepôt du Mans connaîtra le même sort en 2019. En outre, 88 postes sont condamnés au siège social, 44 autres à la logistique.

 

La CGT déplore cette décision et souligne que le groupe a empoché les aides de l’État, notamment, 5 M€ au titre du CICE. La Fédération CGT commerce, distribution et services et ses représentants au sein du groupe se disent déterminés à « tout en œuvre pour faire annuler ce projet de casse sociale ».