Le groupe JLO s’applique le droit à la déconnexion avant de le conseiller à ses clients

Le groupe de conseil en développement RH et en qualité de vie au travail, s’applique les préceptes qu’il recommande à ses clients. Il a notamment anticipé le droit à la déconnexion. Les 115 consultants en bénéficient depuis un an.

La loi travail a rendu obligatoire le droit à la déconnexion depuis le 1er janvier 2017. C’et une réalité chez JLO depuis début 2016. En semaine, à partir de 20h00, et pendant tout le week-end, aucun courriel ne peut être envoyé, ni reçu. Les clients qui adressent un courriel après 20h00 reçoivent un message automatique expliquant qu’il ne sera lu que le lendemain. Seules les hotlines dédiés aux risques psychosociaux assurées pour des entreprises tierces font exception.

 

Jean-Luc Odeyer, président du groupe JLO (photo) explique : « nous menons en interne des actions dédiées au développement de la qualité de vie au travail, pour innover, tester, avant d’ appliquer les pratiques éprouvées chez nos clients. Le droit à la déconnexion en fait partie. Notre retour d’expérience est positif. La nouvelle norme est un progrès. ». Aucun client n’a manifesté une d’insatisfaction liée à l’ impossibilité de joindre les consultants entre 20h et 7h, alors que le dispositif de coupure est en place depuis un an. L’expérience a permis de remettre à leur juste place les notions d’urgences et d e dossiers importants.