Le groupe MGEN-Istya-Harmonie prêt au décollage

C’était attendu, c’est maintenant officiel, après l’aval des assemblées générales respectives. Le groupe MGEN-Istya-Harmonie verra le jour cet automne, une fois obtenu le visa des autorités de contrôle et de la concurrence.

Le projet entre dans la dernière ligne droite. Les assemblées générales respectives ont très majoritairement validé le projet, son organisation, sa gouvernance et sa stratégie. Un dossier va être déposé à l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), ainsi qu’à l’Autorité de la concurrence pour agréer le rapprochement et ses modalités. Le plus grand groupe mutualiste de protection sociale pourra être formellement constitué cet automne.

 

Le nouvel ensemble est structuré autour de trois unions. Primo, une union mutualiste de groupe stratégique et prudentielle. C’est l’entité qui pilotera la stratégie du groupe et exercera des missions de contrôle, et coordonnera la mise en œuvre. Secundo, une union des services de soins et d’accompagnement mutualistes. Elle définira la stratégie concernant les activités sanitaires, sociales et médico-sociales. Tertio, une union de groupe mutualiste (UGM)

 

Au cœur de cet ensemble se trouve l’UMG  Groupe MGEN-Istya-Harmonie. Elle devra définir et faire appliquer la politique et les orientations stratégiques dans des tels que  les grands comptes collectifs publics et privés, la prévoyance, l’offre de soins et les réseaux conventionnés. Sa dimension prudentielle implique notamment la mise en place d’un mécanisme de solidarité financière et l’affirmation de son influence dominante avec les organismes affiliés. Joseph Deniaud devrait en prendre la présidence François Venturini en assurera la direction générale.