Le licenciement économique, c’est maintenant

Les nouvelles règles de licenciement économique s’appliquent à partir d’aujourd’hui. L’entreprise qui emploie moins de 11 salariés peut remercier un ou plusieurs salariés dès lors qu’elle endure un trimestre de difficulté. Cette période est de deux mois pour les PME de moins de cinquante personnes, contre trois pour structures 50 à 300 salariés. Seuls les employeurs dont l’effectif dépasse 300 collaborateurs devront de débattre pendant un an avant de pouvoir procéder à un licenciement économique.

 

Pour la CGPME, cette « clarification  permettra de mieux prendre en compte les difficultés liées à une baisse des commandes ou du chiffre d’affaires ». L’organisation patronale écarte tout risque d’augmentation inhabituelle des licenciements.  « Ceux qui imaginent que ces nouveaux critères entraîneront une vague de licenciements massive, ils méconnaissent tout simplement la réalité des TPE/PME. Dans ces entreprises, les salariés ne sont pas une variable d’ajustement. Pour un patron de PME, embaucher est un succès, licencier un échec », souligne-t-elle.

 

,