Le management de transition, un modèle d’avenir selon Michael Page Interim Management

Michael Page Interim Management publie les résultats de son étude sur le management de transition, réalisée auprès d’environ 900 employeurs et managers de transition en France. Il en ressort que ce mode d’exercice professionnel « est un modèle d’avenir », dans la mesure où neuf employeurs sur dix considérent que le besoin va augmenter ou restera stable.

 

Mieux, près de 83 % des employeurs français jugent leur expérience du management de transition «positive ou très positive».

 

Par ailleurs, plus des trois quarts des managers de transition partagent cette opinion (75,2 %). Les avantages les plus cités sont: l’opportunité de développer son réseau professionnel (81,1 % des répondants) et ses compétences (73,6 %).

 

En règle générale, les managers de transition sont des femmes et hommes d’action ayant occupé pendant plus de 15 ans des postes à responsabilités, tels que DRH, DAF, directeur d’usine, directeur général ou encore directeur technique. Leurs qualités : la flexibilité, l’expertise, le goût du challenge, et la culture du résultat.

 

Pour environ 20 % des managers de transition, ce mode de travail temporaire est une vraie vocation. Pour les autres, il s’agit principalement d’un réel tremplin vers l’emploi : un tiers des managers de transition se sont vu offrir un CDI à l’issue d’une mission.

 

« En France, on observe une forte croissance de la demande en managers de transition : de l’ordre de 10 à 15 % selon les secteurs. Expérimentés et externes à l’entreprise, ils offrent un œil neuf et de nouvelles perspectives. Chez Michael Page Interim Management, nous sommes convaincus que ce mode de travail peut permettre aux employeurs comme aux candidats de faire face à un marché en profondes mutations », explique Laurent Charpentier, Manager Exécutif Senior chez Michael Page Interim Management.