Le marché de la complémentaire santé et de la prévoyance tiré par les contrats collectifs

En s’appuyant sur ses propres données, mais aussi sur celles du Centre technique des institutions de prévoyance (CTIP) et de la Fédération nationale de mutualité française (FNM) la Fédération française de l’assurance (FFA) constate qu’en 2016, le marché de la protection sociale a été porté par les contrats collectifs.

L’an dernier, le marché de la complémentaire santé et de la prévoyance est en croissance de 1,6 % et représente 56,7 Md€ de cotisations. Il a été tiré par la progression des contrats collectifs (+2,7 % contre +0,6 % pour les contrats individuels) qui représentent désormais la moitié des cotisations. « La croissance d’ensemble du marché masque des dynamiques différentes entre les acteurs », précise la note de la FFA.  Les mutuelles affichent la plus forte croissance, si l’on tient compte des cotisations. Elles enregistrent une progression de 5,1 %, soit un score supérieur à celui des sociétés d’assurance qui progressent de 4,1 %, tandis que celles des institutions de prévoyance reculent, à ‑4,3 %. 

 

Par ailleurs, les parts de marché -individuel et collectif- s’élèvent à 65 % pour les sociétés d’assurances, 28 % pour les institutions de prévoyance et 7 % pour les mutuelles