Le patron de la région PACA, nouveau meilleur ami des syndicats de cheminots

Christian Estrosi, président de la région, a rencontré les organisations syndicales de la SNCF, le 18 février. Son but : mieux associer leurs représentants aux décisions les concernant, afin de prévenir les grèves.

 

Le président de région Provence-Alpes-Côte d’Azur veut un service de transport ferroviaire de qualité. Et cela passe par les cheminots, dont il a reçu les syndicats. « J’ai souhaité rencontrer les syndicats de cheminots parce que j’entends nouer avec eux des relations de confiance et de vérité avec pour objectif commun d’offrir aux usagers un service de qualité », a-t-il indiqué, se voulant un homme d’ouverture et de dialogue.

 

« Je crois beaucoup plus à la négociation et à la coopération qu’au rapport de force. La grève, dont les usagers font toujours les frais, ne doit plus être le préalable à l’engagement des négociations. Je souhaite par ailleurs que les syndicats soient systématiquement associés aux négociations ».

 

Comme pour bien monter qu’il est l’allié des cheminots face à leur direction qui nourrirait le projet de fermer des gares, Christian Estrosi a dit haut et fort : « ma volonté est au contraire de renforcer la présence humaine afin de lutter contre la fraude et de sécuriser les gares ». Il s’apprête même à demander un moratoire à la SNCF. « Cette question sera discutée en concertation avec les syndicats, la direction de la SNCF et les élus des villes concernées », assure-t-il.