Le quinquennat de François Hollande vu par des leaders syndicaux

Pour Philippe Louis, président de la CFTC, « François Hollande avait lié sa candidature à l’inversion de la courbe du chômage. Le constat est fait que même s’il y a une inversion, elle est très très faible et surtout pas confirmée. Il faut lui donner acte de respecter les engagements qu’il avait pris. C’est courageux ». Le président de la CFTC souligne que ce quinquennat « aura été basé sur le dialogue social. Il y a eu les conférences sociales et à chaque fois la volonté de donner la main aux partenaires sociaux. On a parfois abouti à des choses, parfois non, malheureusement, mais c’est normal. Je n’ai pas vu d’entraves au dialogue social ou au paritarisme pendant ce quinquennat ».

 

Le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly, est plus critique : « c’est un constat d’échec que j’attribue notamment à la politique économique et sociale menée ». Sur le chômage, on est plutôt dans une stabilisation, avec des emplois précaires créés, concède-t-il avant de rappeler lé récent épisode de la loi travail. Parmi les points positifs du quinquennat, Jean-Claude Mailly retient le Crédit d’impôt compétitivité emploi.