Le RSI va prendre en charge des séances de psychothérapie au bénéfice des petits patrons et des indépendants

Le RSI vole au secours des petits patrons, artisans et indépendants. Ils pourront se faire rembourser jusqu’à  trois  séances  auprès du psychologue de leur  choix.

Le Régime social des indépendants ( RSI) souhaite favoriser le repérage précoce des dirigeants de petites entreprises et les travailleurs indépendant en souffrance psychologique, via  un accompagnement adapté. Cela passe par les programmes dit  « sentinelles », qui peuvent prendre  deux types formes. En premier lieu, une aide technique et logistique visant  à résoudre les problèmes de l’entreprise, souvent d’ordre économique. En second lieu, une orientation vers une plateforme d’écoute psychologique de premier recours. Suite à cet entretien téléphonique, et s’il le juge nécessaire, le psychologue de la plateforme peut orienter l’assuré vers un psychologue libéral , proposant des thérapies brèves, répondant particulièrement aux problématiques rencontrées par les assurés du RSI, et référencés. Toutefois, l’assuré conserve le libre-choix du psychologue qu’il consulte.

 

Dans le cadre de cet accompagnement, et suite à la proposition par la plateforme téléphonique, le RSI prendra en charge financièrement, à hauteur de 80euros maximum par séance. L’assuré doit solliciter l’accord de sa caisse avant le début de la thérapie pour bénéficier de cette prise en charge.

 

 

Les dirigeants de petites entreprises et les travailleurs indépendants ne sont pas épargnés par les risques psychosociaux générés par leurs conditions de travail et leur statut. Bien au contraire, ils sont nombreux à faire face à des circonstances aggravantes :  temps de travail élevé (88 % des dirigeants de TPE et PME déclarent travailler bien au-delà de 40 h par semaine) ;  pression concurrentielle ;  pénibilité et complexité des tâches ;  exigences émotionnelles (plus de 90 % des travailleurs indépendants travaillent en contact avec le public) ; isolement ; enjeux économiques , etc.