Le siège de la CGT vandalisé à son tour, la CFDT solidaire

Après la CFDT, c’est au tour de de la CGT de faire les frais d’actes de vandalisme : son siège de Montreuil a été vandalisé dans nuit de vendredi à samedi. Dans le même temps, le secrétaire général Philippe Martinez, et semble-t-il, plusieurs dirigeants confédéraux ont reçu des lettres de menaces. La confédération de dit  » déterminée dans son opposition à la loi  travail  et pour l’obtention de droits nouveaux à l’image de son projet de code du travail du 21ème siècle ». Et pas question de baisser la garde, « plus que jamais, la mobilisation reste à l’ordre du jour.

Le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, condamne le déferlement de violence. La CFDT aussi « condamne fermement et sans réserve la dégradation des locaux et la tentative d’intrusion qui ont eu lieu ». Elle « tient à exprimer toute sa solidarité à la CGT ».