Le télétravail en situation de confinement comporte des risques

Confinement est synonyme d’isolement, et cela ne va pas sans risque pour les salariés plongés d’ordinaire dans le bain social et les échanges. Les employeurs devraient prendre conscience de l’impact de ce changement brutal – peut-être plus durable que prévu- sur équilibre personnel et professionnel des intéressés. Le télétravail, déployé massivement et sans préparation dans bon nombre de cas, a aussi des répercussions : organisation personnelle et familiale sur plusieurs semaines, mais aussi risque de décrochage de l’engagement, conduites addictives, etc.     « Le télétravail n’exonère pas de leur obligation de protection de la santé physique et psychique à l’égard de leurs salariés désormais confinés », rappelle Alexis Peschard, addictologue et président du cabinet GAE Conseil.

Chez Stimulus, Nicolas Brandt, psychologue clinicien, (photo), explique qu’il est possible de normaliser les répercussions psychologiques d’un isolement de plusieurs semaines, de développer des habitudes saines de télétravail, d’acquérir des méthodes de gestion de l’anxiété rapides et efficaces à utiliser en cas de difficulté. Sur ce thème, le cabinet propose aux entreprises qu’il accompagne, et par webinaires, « des routines d’hygiène physique, sociale et mentale à même d’aider à supporter la situation, voire d’en profiter ».