Le travail à l’heure de la pandémie : plus flexible, mais moins productif, selon l’étude Worklife 2020

Face à la pandémie, un bon nombre de salariés travaillent différemment. Worklife, l’étude internationale d’ITWP , conduite Harris Interactive et consacrée à la vie au travail des salariés, s’est penchée sur cette situation inédite. L’enquête menée auprès d’environ 5000 répondants issus de 7 pays et de trois continents, dont 838 en France (les autres pays couverts étant le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, les États-Unis et l’Australie). C’est un tour d’horizon du vécu des travailleurs, de leurs attentes envers leur entreprise. Résultat : « alors qu’une majorité de salariés dans le monde s’affiche majoritairement confiante dans la capacité de leur employeur à s’adapter durant la pandémie, les Français se démarquent par une position plus critique ».

 

Ainsi, 56 % des salariés interrogés estiment que leur employeur est bien préparé pour faire face à la pandémie, quand 23 % sont d’avis contraire, les autres fournissant une réponse neutre.  Les Français sont les plus critiques : seulement 39 % d’entre eux estiment que leur employeur était bien préparé, contre 46 % en Espagne, 48 % en Italie, 59 % au Royaume-Uni, 61 % en Allemagne et même 66 % en Australie et 71 % aux États-Unis. De même, une majorité des répondants (65 %) fait confiance à son entreprise pour prendre de bonnes décisions pendant cette crise, mais là encore le score est plus faible en France (58 %).

 

En dépit de l’adaptation rapide des travailleurs à la situation d’urgence, la productivité et le niveau d’engagement sont en baisse. 41 % des salariés interrogés indiquent avoir une charge de travail plus faible qu’en temps normal. Et 39 % estiment au final que leur productivité a diminué. Ce chiffre s’élève même à 48 % en France. Le sentiment d’être moins efficace découle certes de la charge de travail en baisse, mais aussi des distractions causées par les autres membres de la famille, les corvées ménagères ou encore l’anxiété à propos de la pandémie.

 

 En outre, les résultats montrent que les salariés affichent un engagement plus faible qu’avant la crise, de 67 % (étude Worklife de septembre 2019), à un « petit » 56 % (-11 points) aujourd’hui. La tendance est générale, mais plus prononcée en France. Où 50 % seulement des salariés se disent motivés (contre 58 % en moyenne dans le monde), ce qui représente une baisse de 16 points de la motivation depuis notre dernière mesure datant de septembre 2019.

 

 

Une dilution du collectif de travail qui peut entraîner des troubles physiques et psychologiques plus prononcés qu’habituellement : plus de trois répondants sur dix estiment leur état de santé physique et mental moins bon qu’en temps normal, et même quatre sur dixen France. Dans le contexte actuel, 31 % des salariés ont moins le sentiment d’appartenir à un collectif de travail ; 38 % se sentent même seuls, voire isolés et 21 % indiquent ne pas être à l’aise avec l’idée d’une longue période à travailler seul de chez soi.

 

L’environnement social joue un rôle important dans la santé mentale. L’étude révèleque 37 % des salariés estiment que leur état psychologique est moins bon qu’en temps normal et 34 % en disent de même pour leur état de santé physique. Ce sont les Français, avec les Espagnols, qui indiquent le plus avoir vu leur état de santé physique (44 % versus 37 % en moyenne) et psychologique (43 % versus 35 %) se dégrader, peut-être parce que ceux qui télétravaillent considèrent plus que la moyenne que leur environnement de travail à domicile est moins bon qu’au travail (28 % versus 16 %) et parce qu’ils ressentent plus un sentiment d’isolement (50 % versus 38 %).

 

«  Dans un contexte qui nourrit l’anxiété sur la santé, mais aussi bien entendu sur les perspectives économiques (personnelles et au niveau de l’entreprise), une communication proactive et de réassurance semble plus que jamais nécessaire pour maintenir leur engagement et leur lien au collectif de travail » , analyse Delphine Martelli-Banegas, Directrice du département Corporate de Harris Interactive France