Le travail pendant le confinement : l’Ugict mène l’enquête

La CGT des ingénieurs, techniciens et cadres mène -en ligne- une enquête nationale d’envergure, pilotée par des statisticiens professionnels, sur le travail pendant le confinement. Qu’il s’effectue à distance ou dans les locaux de l’entreprise, que le prospect soit salarié du privé, agent public, indépendant, stagiaire ou demandeur d’emploi. La démarche se veut « de bien public », et a pour but d’éclaircir « le brouillard actuel sur les liens entre le travail et l’épidémie et les conséquences sur les conditions d’emploi, de travail, et de chômage ».

 

Tout est passé au crible : la nature du logement, les relations familiales durant le confinement, la durée et la charge de travail, l’équipement du télétravailleur, les mesures de protection pour ceux qui doivent se rendre dans les locaux de l’entreprise. Les déplacements professionnels, les revenus, les droits au congé payé et RTT sont également évoqués dans le questionnaire, de même que le caractère essentiel ou non de l’activité.

 

Selon l’Ugict, plus de 20 000 personnes ont déjà répondu à cette enquête en ligne, « garantie 100 % anonyme, indépendante, et interprofessionnelle ». Elle se poursuit jusqu’au 24 avril, la diffusion des résultats devrait suivre, dans la foulée. « Sur ces sujets vitaux, personne ne dispose d’une vue globale. Ensemble, nous pouvons éclairer le débat public, peser sur le jour d’après, et combattre les stratégies patronales de division du salariat », exhorte l’Ugict CGT.