Le volontariat international en entreprise (VIE), un bon starter de carrière

L’Edhec NewGen Talent Centre et Business France, gestionnaire du V.I.E, publient une enquête sur les jeunes passés par le dispositif. Il en ressort que près de quatre anciens bénéficiaires sur cinq occupent un poste en lien avec l’international, dont 60 % effectuent dans le cadre de leur activité professionnelle des déplacements fréquents à l’étranger. Et cela répond bien à l’attente des intéressés. Au moment de s’engager, 93 % d’entre eux ont eu pour motivation première la perspective d’une carrière tournée vers l’international. Dans neuf cas sur dix, l’embauche a été consécutive à la mission de volontariat.

 

Avec près de 10 200 jeunes en poste à l’étranger pour le compte de 1954 entreprises en septembre 2018 et plus de 75 548 bénéficiaires depuis sa création en 2001, le V.I.E a su s’imposer comme une solution RH performante pour les entreprises exportatrices françaises et une opportunité professionnelle unique pour les jeunes volontaires.

 

À fin septembre 2018, on dénombrait 10 220 jeunes volontaires en poste à l’international pour le compte de 1 954 entreprises.