L’économie française menacée par une pénurie mondiale de compétences

À en croire l’étude Talent Crunch de Korn Ferry publiée ce 3 mai, la France souffrira d’une pénurie de main-d’œuvre qualifiée d’ici à 2030. Quelque 1,5 million de talents manqueraient à l’appel.

Le phénomène est mondial, mais la France figure dans le quarté des pays les plus touchés. Si rien n’est fait, la pénurie de compétences pourrait avoir des conséquences graves pour les organisations et l’économie nationale, d’ici à 2030. L’étude Talent Crunch de Korn Ferry pronostique une augmentation du nombre de salariés ayant un niveau de formation peu élevé (1,7 million de personnes supplémentaires dans cette catégorie). Face aux besoins accrus de personnel ayant des compétences appropriées, le déficit de talents atteindra  1,5 million sur la période.

 

Et cela aura un coût pour l’économie nationale.  Le manque à gagner s’élèverait à 175 Mds € au total.  Le secteur des services financiers devrait être le plus touché, avec une perte potentielle évaluée à près de 50 Mds € d’ici à 2030.  Dans le même temps,  l’industrie serait pénalisée de 8Mds €, contre 13Mds € pour les activités high tech.