L’économie sociale, terre de prédilection des emplois d’avenir

Le premier rapport sur la qualité des emplois d’avenir, publié par l’institut Schwartz, souligne que les trois quarts des embauches ont eu lieu dans le secteur non marchand, et plus d’un tiers dans le secteur associatif.

 Selon l’étude, 187 000 emplois d’avenir ont été créés. 80 % l’ont été dans le secteur non marchand et plus d’un tiers dans le secteur associatif. Autre constat : plus de la moitié des emplois d’avenir sont d’une durée supérieure à trois ans et plus. Une aubaine pour les jeunes dont c’est la première vraie expérience professionnelle, dans la majorité des cas. Les publics les plus décalés (ceux qui n’ont pas continué leurs études après le lycée et qui vivent dans des zones urbaines sensibles ou des zones de revitalisation rurale) ont eu leur chance. Les intéressés perçoivent cette opportunité comme « un coup de pouce » et « un tremplin vers l’insertion professionnelle ». Mieux, une formation est déjà proposée aux deux tiers d’entre eux.