L’emploi intérimaire a ralenti au 1er trimestre, signale la Dares

Après un 4e trimestre 2017 très dynamique, l’emploi intérimaire a nettement ralenti au 1er trimestre 2018. La Dares comptabilise 4500 travailleurs temporaires supplémentaires, soit une hausse de +0,5 % en retrait par rapport au bond de 4,9 % enregistré au cours de la période précédente. L’étude précise que le fléchissement est plus marqué dans la construction qui reste atone, après avoir progressé de 6,4 % et dans l’industrie qui accuse un léger recul de 0,7 %, contre une hausse de 4,9 %précédemment. Le tertiaire où la progresse, mais moins nettement : + 2,0 %, +4,3 %. Un seul secteur fait exception, c’est l’agriculture. Là la tendance baissière (-5,2 % fin 2017) s’inverse, avec une progression de +7,6 %.

 

Malgré le trou d’air du premier trimestre , sur un an, et tous secteurs confondus, l’intérim est en nette hausse (+12,4 % entre mars 201 mars et 2018).